DoomyfloCrochet

Créations au crochet : amigurumi, accessoires, bijoux


1 commentaire

En 2017, je crochète…

happynewyear

… pour la rime, c’est du petit niveau de poétesse du crochet 😉

Un billet pour vous présenter mes vœux de Bonne année à tous et toutes qui passez par là! Employez là à vous épanouir dans tous les domaines : soyez inventifs, créatifs, curieux et passionnés! Prenez des résolutions réalisables et faites attention à vous dans ce monde de fous…

Quant à moi, je poursuis tant que possible ma découverte du crochet tunisien amorcée en 2016, je serai à votre écoute sur vos envies de créations, cadeaux etc…et j’espère avoir l’inspiration fertile et les doigts habiles ( encore une rime!)

Vous pouvez me retrouver sur Etsy, Alittlemarket et Handmade Amazon

 


Poster un commentaire

Crochet tunisien « Tatin »?

jersey-complet-tunisien

Vous connaissez l’histoire des sœurs Tatin? ou comment inventer une chose alors qu’on fait une bêtise!

Ce qui m’est arrivé hier relève de l’étourderie et de ma mémoire visuelle trop sûre d’elle! Vous savez , regarder des tutos sur youtube et ensuite s’emmêler les pinceaux loin de l’écran…

Bref, en pleine création d’un point prétendument « jersey », je me suis mise à piquer dans le mauvais trou entre 2 mailles verticales choisissant le plus évident et grand au lieu de choisir le petit planqué juste derrière! Facilité quand tu nous tient… Le résultat est un point en quinconce, pas vilain du tout. Au bout d’un moment, je vois bien que ça n’a rien à voir avec du jersey et je redémarre ce coup-ci dans le bon espace pour piquer mon fil! Halleluyah!!

Mais curieuse, je questionne le groupe de crochet tunisien de Facebook et on me dit que je viens de faire le « point complet »…moi qui croyais avoir fait une découverte c’était raté! pas de tatin ni sérendipité cette fois-ci!

Moralité : les petites erreurs font découvrir des nouveautés et c’est parfois la meilleure façon de s’en souvenir!

 


1 commentaire

Blessures de Crochet

Comme dans tous métiers et activités répétitifs, il arrive que le corps témoigne quelques « marques » significatives. Le musicien guitariste aura de la corne sur les doigts, le prof en fin de carrière parlera fort et répétera à l’envie.
Pour les créatrices manuelles comme moi, ça se limite le plus souvent sur les mains, bien sûr!
Le crochet est comme vous le savez en métal et assez pointu pour les petits numéros ( à partir de 0,75 jusqu’à 1,5 c’est piquant) et à force de prendre appui sur l’index de la main gauche, cela crée des petites lésions pénibles mais guérissables, ouf!

Un pansement et ça repart!!!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quant au pseudo lumbago parasitant mon assise verticale, j’ai trouvé le siège idéal pour continuer à pratiquer sans douleur : le pop up de LAFUMA.
Pas d’accoudoir qui puisse gêner le mouvement des bras et une assise confortable! Bref, c’est pas trop design en intérieur mais ça me va et puis, il faut que j’honore mes commandes!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quoiqu’il arrive, il y a des trucs pour ne pas arrêter de crocheter.
Et vous, quelles sont vos techniques anti bobos?


1 commentaire

C’est la ouate!

rembourrage qui laisse des fibres

Ouate classique

Pas facile à rentrer mais résultat net

Ouate flocons

Après une grosse pause estivale du blog me voilà de retour : mon silence ici n’est pas significatif d’une absence de créations loin de là! J’ai fait chauffer le crochet tunisien et les crochets : Coussin en pixel art, marque pages, amigurumis.

Ces derniers sont des personnages en volume et qui dit volume, dit rembourrage. Il me restait de la ouate classique (chutes de coton et fibres mêlées) et comme j’atteignais le fond du sac, et que je passais par Mondial tissus (assez loin de mon domicile) , j’ai pris les devants en achetant un nouveau sac de rembourrage…mais de ouate en flocons synthétiques!! Étourderie….

Et la différence est notable : autant la ouate classique se tient bien autant celle en flocons est « fluide » et il n’est pas rare de voir des flocons tomber quand on en tient une poignée (voir photos). Mais là où ça se corse, c’est quand il a fallu faire pénétrer ces flocons dans mes petits volumes crochetés comme des mains etc… D’habitude avec la ouate classique, je pousse avec le bout d’un crayon ou du crochet, mais là, cauchemar! je passais à travers les flocons et rien ne rentrait! Il a fallu que je cible les flocons un par un : à peine pratique!

Autre détail:  la ouate classique plus fibreuse laissait des fils blancs à l’extérieur de mes amigurumis et je devais les enlever à la main pour que ça soit net! Maximum d’embêtement avec des amigurumis sombres! combien de fois j’ai pesté en souhaitant de la ouate noire!

A contrario, pas du tout de souci avec les flocons qui ne « fibrent » pas eux! En plus, comme ils forment un tout « désolidarisable », il y a bien plus de souplesse à l’intérieur des amigurumis.

Verdict :  je finis mon sac de ouate classique et j’adopte les flocons même si je galère à les rentrer. La beauté et l’aspect souple de mes amigurumis le valent bien, non?Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


1 commentaire

Quand mon crochet saigne…

 

 

Le 13 Novembre, l’horreur et la terreur ont de nouveau frappé! J’ai été saisie d’effroi et choquée par cette inhumanité et cette haine contre nos valeurs de liberté, de vie et de paix. Plusieurs jours sans que je ne puisse avancer, me détendre, créer et évader mon esprit au delà des flux continus d’infos.

Et puis l’envie est revenue, il fallait être debout, continuer à vivre avec « ça », se battre par les idées. J’ai repris mon crochet, mes aiguilles : j’y ai retrouvé temporairement un « pansement » à mon esprit meurtri. Il en a résulté cette bougie hommage aux victimes innocentes, ayant eu le « tort » d’aimer la vie, la fête et le rock/Metal. Ma bougie ne s’éteindra jamais, soyez-en sûrs!

Cet après-midi, je m’aperçois que je n’ai aucun drapeau à mettre à la fenêtre pour l’hommage national de demain. C’est un peu tard pour en commander ou acheter ( mais où?). Il parait même qu’il y a rupture chez les fournisseurs! Qui aurait crû cela alors qu’avant, pavoiser et aimer son drapeau, revenait presque à dire qu’on était d’extrême droite :/

Système D oblige, 3 pelotes choisies dans ma boite à cotons et un crochet et le tour est joué!

Je vous file le tutoriel très simple :

Drapeau Français

en fil coton à crocheter en crochet n°3 à 3,5

Monter 18m en l’air + 3 pour la 1ere bride du 1er rang puis crocheter dans la bride suivante dans la 4 m à partir du crochet.

Faire 6 rangs de 18 brides bleues, 6 de brides blanches, 6 de brides rouge. Bien rentrer les fils, amidonner légèrement et voilà!


1 commentaire

Snood ou écharpe?

A ma dernière visite en mercerie pour me fournir en fils, j’ai pas pu m’empecher de débattre avec une dame assez âgée ne comprenant pas l’intérêt des Snoods « ce truc de jeunes ». Pendant que la vendeuse nous faisait l’article sur les aiguilles circulaires idéales pour réaliser ces fameux snoods, j’essayais de démontrer les « plus » du snood sur l’écharpe! ça s’enfile vite, ça ne glisse pas, vous ne risquez pas de vous étrangler avec etc… mais en vain. Pour ma part s’il s’agit de fil laine et que je doive en faire un, j’opte pour le snood maintenant. Exception faite des écharpes froufroutantes en fil fantaisie 😉

Quand à la technique employée pour les snoods, ça reste le crochet pour le moment avant que ma maitrise des circulaires s’améliore et c’est pas gagné gagné ^ ^

Mon projet actuel est un snood en laine blanc crème en version torse : un anneau de Moebius pour les matheux ^ ^.

Voilà donc une sélection de mes créations pour tour de cou frileux! à vous de faire votre choix! Profitez aussi de la little week des créateurs sur ALM jusqu’au 12 Octobre!

  Col snood violet

La suite en ECHARPES