Doomyflo Crochet

Créations au crochet : bijoux, accessoires, amigurumi


1 commentaire

Blessures de Crochet

Comme dans tous métiers et activités répétitifs, il arrive que le corps témoigne quelques « marques » significatives. Le musicien guitariste aura de la corne sur les doigts, le prof en fin de carrière parlera fort et répétera à l’envie.
Pour les créatrices manuelles comme moi, ça se limite le plus souvent sur les mains, bien sûr!
Le crochet est comme vous le savez en métal et assez pointu pour les petits numéros ( à partir de 0,75 jusqu’à 1,5 c’est piquant) et à force de prendre appui sur l’index de la main gauche, cela crée des petites lésions pénibles mais guérissables, ouf!

Un pansement et ça repart!!!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Quant au pseudo lumbago parasitant mon assise verticale, j’ai trouvé le siège idéal pour continuer à pratiquer sans douleur : le pop up de LAFUMA.
Pas d’accoudoir qui puisse gêner le mouvement des bras et une assise confortable! Bref, c’est pas trop design en intérieur mais ça me va et puis, il faut que j’honore mes commandes!
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Quoiqu’il arrive, il y a des trucs pour ne pas arrêter de crocheter.
Et vous, quelles sont vos techniques anti bobos?


1 commentaire

C’est la ouate!

rembourrage qui laisse des fibres

Ouate classique

Pas facile à rentrer mais résultat net

Ouate flocons

Après une grosse pause estivale du blog me voilà de retour : mon silence ici n’est pas significatif d’une absence de créations loin de là! J’ai fait chauffer le crochet tunisien et les crochets : Coussin en pixel art, marque pages, amigurumis.

Ces derniers sont des personnages en volume et qui dit volume, dit rembourrage. Il me restait de la ouate classique (chutes de coton et fibres mêlées) et comme j’atteignais le fond du sac, et que je passais par Mondial tissus (assez loin de mon domicile) , j’ai pris les devants en achetant un nouveau sac de rembourrage…mais de ouate en flocons synthétiques!! Étourderie….

Et la différence est notable : autant la ouate classique se tient bien autant celle en flocons est « fluide » et il n’est pas rare de voir des flocons tomber quand on en tient une poignée (voir photos). Mais là où ça se corse, c’est quand il a fallu faire pénétrer ces flocons dans mes petits volumes crochetés comme des mains etc… D’habitude avec la ouate classique, je pousse avec le bout d’un crayon ou du crochet, mais là, cauchemar! je passais à travers les flocons et rien ne rentrait! Il a fallu que je cible les flocons un par un : à peine pratique!

Autre détail:  la ouate classique plus fibreuse laissait des fils blancs à l’extérieur de mes amigurumis et je devais les enlever à la main pour que ça soit net! Maximum d’embêtement avec des amigurumis sombres! combien de fois j’ai pesté en souhaitant de la ouate noire!

A contrario, pas du tout de souci avec les flocons qui ne « fibrent » pas eux! En plus, comme ils forment un tout « désolidarisable », il y a bien plus de souplesse à l’intérieur des amigurumis.

Verdict :  je finis mon sac de ouate classique et j’adopte les flocons même si je galère à les rentrer. La beauté et l’aspect souple de mes amigurumis le valent bien, non?Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Poster un commentaire

Pixel art et crochet

Comment interpréter un graphisme en diagramme accessible aux travaux d’aiguilles? Il existe les grilles toutes faites pour point de croix, jacquard en tricot et même celles pour les perles à repasser. Et si on ne trouve pas son bonheur, on peut pixeliser une image via ce site génial et gratuit CORICAMO. Sinon, il existe sous Linux, Gimp et Pixelize qui font bien l’affaire aussi.

Pour le pixel crochet, on utilise toujours ces mêmes grilles mais le choix de la technique est multiple. En glanant le web, j’ai été désorientée.

 

L’Intersia crochet : Pour ma première commande d’un protège ordi blason des Stark j’ai opté pour les mailles serrées avec croisement judicieux des fils à l’arrière pour faire propre. C’est la méthode d’Intersia   : un rendu sympa uniquement avec des fils tricot bien fibreux et épais. Avec du coton pur, c’est beaucoup moins pixelisé : les contours sont moins dessinés en mailles serrées.

Le C2C : pour « corner to corner » ; excellent pour aller vite et pour des couvertures. Les pixels sont représentés par des blocs de brides qu’on crochète en diagonales. On part donc d’un coin vers un autre et il faut faire de la gymnastique avec sa grille! Clairement, une méthode que j’ai abandonné pour les trous entre blocs (là où on crochète les brides sur la base d’une bride horizontale) et le manque de densité de l’ouvrage.

couverture boule

bobble stitch

Le Bobble point ou point pop corn ou noisette : ce sont des nopes au crochet classique qu’on peut assimiler à des points pixels et donc faire les diagrammes. Assez long et une grosse épaisseur pour une couverture par exemple.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Crochet tunisien graphghan : logo python

Le crochet tunisien ou Graphghan (contraction de graphic afghan) : ma solution préférée! Un rendu bien net et carré des points et une épaisseur d’ouvrage presque double. En fait, le système d’aller-retours des rangs donne une consistance plus dense. C’est effectivement plus long mais c’est du solide surtout utile pour des couvertures. Le seul problème est le « roulis » des extrémités qu’on contrarie par des rangs bordures de mailles serrés classiques. Pour tout savoir sur la technique et le « croisage » des fils une vidéo qui m’a fait basculer complètement en plus sur un manchot pingouin😉 Tutoriel graphghan

A vous de choisir votre technique préférée! Bon crochet!

Et si vous avez la flemme, je fais pour vous!🙂